EXTRA-EDU
IL ÉTAIT UNE FOIS...
Ateliers
Il était une fois... Magritte

Duane Michals, René Magritte, 1967
René
René Magritte est célèbre dans le monde entier pour ses images surprenantes et poétiques.
Il est né le 21 novembre 1898 à Lessines, dans le Hainaut en Belgique.
Dès l'âge de 12 ans, Magritte suit des cours de dessin au dessus d'un magasin de bonbons ! À 18 ans, parce que la peinture lui paraissait alors "vaguement magique", il décide d'en faire son métier et entame des études à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles.

Georgette et René Magritte, 1922
Georgette
A 15 ans, Magritte rencontre Georgette à la foire. Quelques années plus tard, ils se retrouvent et se marient. Elle devient son modèle préféré et se laisse mettre en scène, costumée, chapeautée dans des poses et des lieux parfois surprenants. Une grande complicité les unit tout au long de leur vie !
L'homme devenu peintre

René Magritte, L'Ecuyère, 1922, MRBAB
Les années "cubo-futuristes"
Durant les années passées à l'Académie, Magritte rencontre beaucoup d'autres artistes qui deviendront ses amis. Ensemble, ils s'inspirent des tendances à la mode comme le cubisme (*) et le futurisme (**).

Giorgio de Chirico, Le Chant d'amour, 1914, New york, Moma
Les premières œuvres surréalistes
Magritte découvre en 1923 Le chant d'amour, une œuvre du peintre italien Giorgio de Chirico. Il est bouleversé par la poésie née de la rencontre d'objets familiers dans un lieu où tout semble immobile et silencieux. Reconnais- tu ces objets ? Ont-ils une raison particulière de se rencontrer ?

René Magritte, Pour devenir un fort soldat..., 1918, MRBAB ©
La publicité
Le métier de peintre n'est pas toujours facile ! Avant d'être célèbre et de pouvoir vivre de ses peintures, Magritte fait de nombreuses publicités. Ses images, simples et efficaces, attirent le regard. Elles célèbrent de luxueuses maisons de couture et de fourrures, mais aussi des objets de la vie de tous les jours : bonbons, café, voitures, médicaments...

René Magritte, L'Homme du large, 1927, MRBAB
Période noire
Dans des décors aux couleurs sombres, Magritte place des objets - ou parties d'objets - familiers et des personnages étranges ... Le résultat est souvent inattendu, inquiétant. On dirait des décors de théâtre ! Et pourtant tout semble étrangement silencieux !

René Magritte, L'Arbre de la science, 1929
À Paris
Magritte s'installe avec Georgette à Paris. Il a alors une trentaine d'année. Il y rencontre beaucoup d'autres artistes célèbres, comme Salvador Dalí, avec lesquels il échange ses idées. Il peint plus de cent toiles à cette époque ! Il essaye alors de nouvelles techniques. Il assemble et colle des papiers de toute sorte - journaux, partitions musicales - et joue avec les mots dans ses tableaux !

René Magritte, La Moisson, 1943
Période "plein soleil"
Entre 1943 à 1947, Magritte cherche un moyen de montrer "le beau côté de la vie" pour oublier les horreurs de la guerre. Il s'inspire des impressionnistes(***) et reprend leur touche vive, colorée et claire. Le style est aérien et les sujets plus joyeux : bouquets de fleurs, sirènes, paysages fleuris... Sa peinture est plus ensoleillée !
Pourtant, les amis de Magritte n'apprécient guère ce changement de style.

René Magritte, Le Crime du pape, 1948
Période "Vache"
En 1948, Magritte présente sa première exposition personnelle à Paris. Vexé de ne pas y avoir été invité plus tôt alors qu'il connaissait déjà un certain succès à Londres et à New York, Magritte décide de faire un coup vache !
Il s'inspire de caricatures, de bandes dessinées ou encore d'autres artistes et réalise, en quelques jours à peine, 15 huiles et 10 gouaches. Leurs couleurs sont criardes et dégoulinantes. Les coups de brosse sont rapides et nerveux. Les sujets étonnent par leur vulgarité et leur ironie. C'est la période "Vache" ! Le public est scandalisé.
Magritte ne vend rien. À la demande de Georgette, il renoue avec son style d'antan.


1. René Magritte, L'Empire des lumières, 1954 2. René Magritte, L'Empire des lumières, 1961, coll. privée
Retour à la poésie des débuts
Après quelques années marquées par la guerre et des changements de style, Magritte décide de peindre à nouveau comme avant ! Sa peinture s'enrichit de nouveautés tout en conservant poésie et mystère.
Magritte connaît un succès grandissant. Il reprend alors certains sujets déjà exploités auparavant dont il exécute des versions différentes. Pour se faire, il change de proportions, de cadrage, de couleurs ou de détails. Il utilise aussi d'autres techniques comme la gouache.
J.S.
(*) Au début du XXe siècle, les artistes cherchent une manière plus simplifiée de représenter la réalité. Ils ramènent les objets à des formes géométriques comme des sphères, des cônes ou des cubes. D'où le nom cubisme. Certains peintres abandonnent leurs pinceaux pour privilégier les collages de papiers peints, de cartes à jouer, de partitions de musique...
(**) Tourné vers le futur, les artistes de ce mouvement se passionnent pour le monde de la technologie et des nouveaux moyens de transport. Par la répétition de motifs, ils cherchent à illustrer la vitesse, le dynamisme de la machine et l'agitation de la vie moderne.
(***) Les impressionnistes vécurent à la fin du XIXe siècle. Ces artistes - français à l'origine - aiment particulièrement peindre en plein air. Usant de couleurs vives et pures, ils peignent leurs impressions face à des paysages ou des sujets simples de la vie de tous les jours